Par un curieux hasard – Stephan Schillinger.

Texte qui m’interpelle.

 

Bonne soirée! 🙂

 

 

– Nous allons apporter notre blessure existentielle dans la prochaine relation amoureuse. Cette dernière deviendra alors ce creuset, où la blessure pourra être touchée, guérie ou re-traumatisée.

 

Cette interaction, espérons-le, sur fond diffus de conscience mutuelle, aura pour effet de nous faire descendre plus profondément vers cette blessure et la laisser se faire toucher avec ce qui aura originellement manqué : Amour, Confiance et Sécurité.

 

Dans le cas contraire, elle sera touchée dans l’inconscience et potentiellement malmenée, triturée mutuellement et nous parlerons volontiers de « relation toxique », où chacun répand l’acide de son trauma sur la blessure de l’autre, en le déclarant coupable de sa propre douleur.

 

« Peux-tu m’utiliser pour toucher ta blessure ? Puis je t’utiliser pour toucher la mienne ? » devient alors une des manières délibérément conscientes de parcourir notre ombre respective à la lumière de la relation amoureuse. De nous rapprocher de notre blessure et du trauma qui en résulte, afin d’y verser ce qui nous a tant manqué.

 

Cette conscience de ce qui se joue en nous au contact d’un être aimé et qui nous aime, est l’ingrédient primaire de la guérison.

 

🙏 Stephan Schillinger©️

 

📚 Extrait des livres « Par un Curieux Hasard » disponibles sur curieuxhasard.com/boutique

 

🥰 Stages & Curieuses Journées : curieuxhasard.com/retraites

 

📸 instagram.com/paruncurieuxhasard

 

🎬 youtube.com/c/paruncurieuxhasardstephanschillinger

 

(Art : Miles Johnston)

 

Pour une meilleure compréhension  personnelle je l’ai  fait tout simplement en narration;